Trouver votre activité est un des meilleurs moyens d'apprécier votre expérience malaisienne. Cela vous permettra de rencontrer des gens avec les mêmes intérêts que vous et de commencer à vous sentir chez vous.

 

TRAVAILLER À KUALA LUMPUR / EMPLOI SALARIÉ

Exercer une activité professionnelle (salariée ou entrepreneuriale) est un des moyens d'apprécier son séjour en Malaisie.

POPULATION ACTIVE EN MALAISIE

La population active malaisienne s’élève à 14 millions de personnes. Le taux de chômage oscille depuis 2017 autour de 3.5%.

La communauté étrangère bénéficiant d’un visa de travail “Employment Pass“ (cf infra) délivré uniquement à une main-d’œuvre qualifiée (minimum bac + 3  avec solide expérience professionnelle) a progressivement augmenté de 34000 personnes (2010), 100000 (2014), 166000 (2016) et 150000 (2018) dont 3300 ressortissants européens (Français : 1200, Allemands : 850, Italiens : 440, Hollandais : 470) et 4300 britanniques.

 

EMPLOI SALARIÉ

Une démarche de recherche d’emploi en Malaisie doit se découper en 3 phases :

Évaluation personnelle et connaissance du marché local :

Il est important de fixer ses propres objectifs, d’appréhender ses contraintes personnelles ou familiales aux spécificités locales : Le temps partiel – a l’exception du professorat – est peu répandu en Malaisie ; les congés annuels sont au nombre de 14 jours ouvrables ; les niveaux de salaires sont peu comparables à ceux des pays d’Europe, certaines fonctions (HR, finances, secteur social) n’offrent pas ou très peu de postes aux étrangers.

 

Positionnement professionnel et présélection des entreprises cibles:

Quelques conseils indispensables pour mieux préparer sa recherche d’emploi

  • Soigner sa candidature : CV, profil LinkedIn, présentation orale,…

  • Se construire un positionnement clair : A éviter les formules du type “Je suis ouvert(e) à toutes opportunités de postes/fonctions“.

  • Connaitre ses propres atouts pour différencier son profil par rapport à celui d’un candidat local

  • Identifier et ne cibler que les entreprises ou organismes qui peuvent délivrer un « Employment Pass » (cf infra) à un candidat étranger.

  • Se tenir régulièrement informé(e) des tendances du marché (lois, salaires..), des opportunités et des changements survenant au sein des entreprises y compris ceux liés à l’environnement de travail (type de management)  

 

Recherche d’emploi et présentations de candidature:

Il est important d’être actif dans sa recherche et d’y consacrer plusieurs heures par jour. Un emploi se trouve, en moyenne dans ce contexte, dans les six mois (si – et seulement si - le profil professionnel a été bien construit et correspond aux besoins des employeurs). Les facteurs de succès sont les suivants :

  • Développer son réseau en ciblant plutôt les employés étrangers qui seront en général plus à l’écoute.

  • Informer de sa recherche d’emploi les différentes communautés, associations et groupe formalisés ou non, y compris non francophones.

  • Accepter de financer sa participation à un évènement professionnel présentant un intérêt significatif par rapport à son profil

  • Soumettre directement, avec de la persévérance cela est toujours possible, une candidature auprès des personnes décisionnaires au sein de l’entreprise et non pas par le relais d’une personne « tierce ».

  • Ne consulter que très brièvement les plateformes d’emploi locales, généralement orientées en direction des candidats nationaux ou des personnes détentrices de visa permanent.

  • Postuler de façon très occasionnelle en ligne (Suite à la parution d’une offre d’emploi, rubrique « careers » sur des sites d’entreprises) en raison d’un faible taux de retour.

  • Limiter l’envoi du CV a seulement quelques agences locales de recrutement : La majorité d’entre elles n’ayant pas ou très peu d’offres d’emploi destinées aux étrangers.

  • Négocier son salaire sur la base des conditions du marché en Malaisie et non pas sur une rémunération antérieure reçue dans un autre pays (les propositions locales peuvent être aussi bien inferieures que supérieures a des niveaux européens)

  • Toujours signer un contrat de travail avant de commencer un emploi


 

CREATION D’ENTREPRISE

La création d’entreprise en Malaisie est accessible aux étrangers

Type de structures :

L’exercice d’une activité professionnelle à son propre compte peut se faire a travers 2 types de structures légales :

  • SDN BHD (Sendirian Berhad - Société à responsabilité limitée) requiert un minimum de deux actionnaires (un partenaire local non obligatoire). L’enregistrement se fait par l’intermédiaire d’un company secretary et la durée des formalités varie entre 5 à 10 semaines. Cette structure nécessite de présenter annuellement un audit financier à partir du 18 mois après l’enregistrement. Il est important de noter que le capital social d’une telle structure doit être supérieur à 500,000 RM (montant pouvant atteindre 1 million et ce, en fonction du secteur d’activité) pour obtenir un « Employment Pass ».

  • LLP, Limited Liability Partnership. Cette structure dispose d’au moins un actionnaire avec un partenaire local (de plus en plus souvent requis par les autorités). La LLP est plus simple et souple que la Sdn.Bhd. et permet d'alléger les formalités et les frais, en particulier en matière comptable. Elle exige cependant les mêmes conditions de capital social pour l’obtention d’un « Employment Pass ».

 

Bureaux et espaces de travail :

De nombreuses possibilités existent sur Kuala Lumpur et en Malaisie

  • Co-working spaces : Idéal pour celles et ceux qui souhaitent travailler de façon occasionnelle dans un environnement professionnel sans les contraintes de charges locatives mensuelles et d’entretien de locaux. L’offre est très abondante, localisée dans de nombreux quartiers de KL. Les espaces sont de qualité, conviviaux et proposent des tarifs journaliers à partir de 15 RM.  

  • Business Center : Offre encore plus abondante que les co-working spaces. Fourchette de tarifs, conditions et  niveau d’équipement et de services offerts très variables d’un centre à un autre.

  • Location de bureaux : De nombreux espaces disponibles dans les immeubles de « Classe A » ou autres (moins sécurisés)  Les tarifs et les conditions de locations peuvent parfois être négociées. Tarif de location minumum conseillé : 3RM / sqf (square feet)

 

VISAS ET REGLEMENTATIONS

 

Employment Pass :

Pour travailler en Malaisie, il est nécessaire d'être titulaire d'un "Employment pass" demandé par l'employeur (Enregistre obligatoirement auprès des autorités de l’immigration) et délivré par les services administratifs compétents. Le conjoint et les enfants du titulaire d'un "Employment pass" reçoivent un "Dependant pass", voire « Social Pass » leur permettant uniquement de séjourner en Malaisie et non pas d’exercer une activité professionnelle.

En cas d’obtention d’un emploi, le titulaire du « Dependant Pass » doit tout d’abord faire annuler ce visa puis demander un « Employment Pass » par l’intermédiaire de son nouvel employeur.

Pour plus d’infos : http://www.imi.gov.my


Resident Pass :

Sous certaines conditions (revenu annuel minimum, nombre d'années travaillées en Malaisie avec paiement des impots au minimum pendant 2 ans), un employé peut obtenir un « Resident pass » qui lui permettra ainsi qu’à son conjoint d’exercer une activité professionnelle (emploi salarié ou entrepreneur) sans détenir un permis de travail.

Pour plus d’infos : http://www.talentcorp.com.my/expatriates

 

MM2H - « Malaysia My Second Home » :

Ce statut de résident permet de travailler à temps partiel (nombre d’heures hebdomadaires inferieures à 15h) ou d’être actionnaire d’une entreprise locale.
Pour plus d’infos  http://www.mm2h.gov.my

 

NB : Dans le cadre de contrôles accrus au sein des entreprises locales par les autorités, il est fortement déconseillé d’exercer une quelconque activité professionnelle sans un titre valable délivré par les services de l’immigration.

 

STRUCTURES D’ACCOMPAGNEMENT - RESEAUX PROFESSIONNELS – PUBLICATIONS  

 

All1KLSdn.Bhd – Asia Career Management

Créée en 2009, entreprise de services de ressources humaines spécialisée dans l’accompagnement des chercheurs d’emplois étrangers, de recrutement et « d’outplacement »

Pour plus d’infos : www.all1kl.com

 

France – Malaysia Chamber of Commerce (MFCCI) – HR Department

Département dédié uniquement à l’assistance RH des entreprises membres de la Chambre de Commerce. Ce Département peut collecter et recevoir des CVs.

Pour plus d’infos : www.mfcci.com

 

KLYP – Kuala Lumpur Young Professional

Réseau crée en décembre 2016 par 4 ressortissants français. Logé au sein de la MFCCI, il favorise l’échange d’information entre les jeunes (et moins jeunes) professionnels orientés vers les secteurs technologiques ou les entrepreneurs.

Pour plus d’infos : Facebook (myKLYP)

 

Réseau des Conseillers du Commerce Exterieur

Le Comité de Malaisie (29 membres) a publié en octobre 2017 une étude sur « L’emploi des Français en ASEAN »

Pour plus d’infos : www.cce-malaisie.com ou http://www.mfcci.com/fileadmin/template/malaisie/uploads/PDF_-_CCE_Etude_Les_Francais_face_au_Marche_de_l_Emploi_ASEAN_Octobre_2017.pdf

 

 

Trybe

Réseau professionnel féminin crée par 3 ressortissantes de nationalité française. Ce réseau propose régulièrement des évènements sur des thèmes professionnels et de gestion de carrières

Pour plus d’infos : Facebook.com (TheTryBeTeam)

 

ÊTRE BÉNÉVOLE À KUALA LUMPUR

Il existe de nombreuses structures à Kuala Lumpur pour ceux et celles qui veulent donner de leur temps pour aider les autres. En voici quelques-unes.

  • L'AFM :

Vous êtes bien sûr, les bienvenus pour renforcer l'équipe de l'AFM, et nous aider à accueillir les nouveaux, organiser des activités et rencontres pour la communauté francophone, s'occuper de la Gazette et du Site Web, coordonner un club ou un atelier.

Avec les départs réguliers des expatriés, notre équipe a besoin de nouvelles recrues chaque année pour continuer à proposer ses services et à se renouveler.

  • Conversations Françaises :

Vous pouvez rejoindre le groupe de bénévoles qui anime des conversations en Français avec des personnes de tous pays désireuses de parler notre langue. Les échanges sont amicaux et enrichissants. Ils ont lieu tous les mercredis de 14h à 16h dans les locaux de l'Alliance Française.

15 Lorong Gurney,

54100 Kuala Lumpur

Tél : 03 2694 7880

http://www.alliancefrancaise.org.my

  • Les guides bénévoles du Muzium Negara :

Le Muzium Negara (musée national) offre un merveilleux voyage dans l'histoire de la Malaisie.

Si vous voulez en savoir plus sur ce pays qui vous accueille, son histoire et sa culture, une formation vous est proposée. Elle vous permet de partager vos connaissances et votre intérêt avec les touristes, les étudiants, les groupes scolaires et autres curieux.

Cette formation commence chaque année en septembre et se déroule sur plusieurs mois. Elle est dispensée tous les mardis ou samedis de 9h à 12h.

Pour plus d'information :

regardscroiséskl@gmail.com

  • Association Coup de Pouce :

Coup de pouce est un groupe de bénévoles francophones, qui mène des actions en Malaisie visant en particulier à venir en aide aux enfants.

Envie de devenir bénévole et de participer à des actions avec la population locale, d'organiser des sorties familiales, des ateliers, etc. pour récolter des fonds ?

REJOIGNEZ L'ÉQUIPE, envoyez leur un mail !

coupdepoucekl@gmail.com

 

Pour vous tenir au courant de notre actualité :

http://www.facebook.com/coupdepoucekl

http://www.coupdepoucekl.blogspot.com

 

  • Association pour les femmes birmanes :

Rumah Ozanam est une association caritative qui accueille au sein de sa maison, à Batu Arang, des femmes et des enfants atteints du HIV.

L'objectif de la maison est simple : prendre soin d'eux et permettre aux femmes et enfants de se reposer et de retrouver un environnement familial, les aider dans les démarches administratives avec les Nations Unies, les accompagner dans le suivi médical.

 

"Ils arrivent en général dans notre maison, soit parce qu'ils sont rejetés par leur famille, soit parce qu'ils n'ont pas d'endroit où vivre ou pas les moyens de se soigner. Nous assurons aussi, le suivi médical des anciens patients qui ont quitté le centre et les accueillons momentanément, lorsqu'ils ont besoin de se reposer ou de faire face à des difficultés financières. De plus, nous nous déplaçons régulièrement à leur domicile, afin de nous assurer des conditions de logement, de leur porter de la nourriture et de faire un point sur leurs besoins au quotidien".

"Nous vivons grâce aux subventions de l'association Saint Vincent de Paul et aux donations (financières ou matérielles).

Nous avons des besoins réguliers, notamment pour la nourriture et les soins quotidiens, mais n'arrivons pas toujours à faire face.

De plus, nous manquons de bénévoles pour visiter les patientes du centre et les occuper en faisant des activités (bricolage, couture, cuisine, dessin, cours d'anglais, etc...), pour visiter les anciens patients qui ont quitté la maison ou pour organiser des évènements au profit de l'association".

Si vous êtes intéressé pour nous soutenir, n'hésitez pas à nous contacter. Merci d'avance.

Sophie Godefroy, Administratrice et infirmière,

Tél. Fixe : 03 6035 1052

ssvpozanam_batuarang@hotmail.com

 

  • L’UNHCR

Le HCR est la principale organisation humanitaire mandaté par l'Assemblée générale des Nations Unies fournissant protection et assistance aux réfugiés du monde

 

Les gens qui y travaillent sont parmi les meilleurs dans leur domaine. Le personnel du HCR travaille dans plus de 110 pays pour aider les personnes déplacées par la guerre et la persécution à reconstruire leur vie.

 

Cette association recrute des bénévoles :

http://www.unhcr.org/en-my/

  • Coopérative de femmes réfugiées : TANMA federation

Federating refugee women fairtrade projects (CWO, Kaoprise, Mang Tha),

Project supported by Tenaganita,

N°38 Jalan Gasing,

46000 Petaling Jaya

Tél: 01 4666 1435

http://www.tanmawomen.org

http://www.facebook.com/TANMA.federation

 

L'objectif de la coopérative est d'accueillir des femmes réfugiées birmanes et de leur créer un endroit sûr, pour avoir un revenu, protéger leurs droits et les responsabiliser en développant leur aptitude au travers de la formation.

Certaines, par exemple, ont créé et fabriquent une gamme de produits pour le corps (SPA) et les vendent.

 

"Nous recherchons des volontaires pour enseigner l'anglais, le marketing et le commercial, la comptabilité pour aider les femmes réfugiées à gérer leurs finances. Nous cherchons aussi des volontaires pour conduire les femmes réfugiées à des ventes et évènements".

 

Pour plus d'information, vous pouvez nous contacter :

monwomenmalaysia@gmail.com ou tanmawomen@gmail.com

 
 

 AFM  - Designed by Yann AUFFRAY - Janvier 2018